ctrl down video player Accueil Menu Ou suis-je? Subscribe Populaire
Nord de l'Ontario
Le site officiel
Home > French Portal > Sudbury FR

Murales festivales, égoportraits épatants

Murales festivales, égoportraits épatants



Depuis cinq ans, l’organisme We Live Up Here s’est taillé une belle réputation dans le domaine des arts et de la culture. Chaque été, il présente Up Here, un festival d’art et de musique qui s’étend sur quatre jours au centre-ville de Sudbury. Annuellement, We Live Up Here organise et réalise plusieurs murales peintes dans des ruelles et sur des édifices un peu partout au centre-ville. À présent, plus d’une vingtaine de ces murales enjolivent notre centre-ville. Vu le grand intérêt que les plus récentes murales ont soulevé, nous avons décidé d’aller admirer nous-mêmes cette grande galerie d’art en plein air. Dans le désordre, voici quelques-unes des belles œuvres qui égayent notre centre-ville :

« Village International » de Sarah King Gold        

Lieu : rue Elgin, derrière Village International

Cette belle mosaïque est faite de verre recyclé. Elle représente les principes culturels, économiques et environnementaux de l’organisme sans but lucratif qu’est Village International.

Œuvre d’Irvin Marshall 

Lieu : ruelle Medina, près de Reg Wilkinson Clothing

Cette murale est voilée de mystère. Elle est sans titre et on ne sait rien de ce qui l’a inspirée.

« Grand héron bleu » de Mique Michelle

Lieu : chemin Ste-Anne et rue Mackenzie

L’artiste s’est inspirée des expériences en plein air de son enfance et de ses racines métisses pour créer ce nouvel ajout à la galerie d’art urbain de Sudbury.

« Chère Sudbury » de Danielle Daniel

Lieu : ruelle Medina près de Victoria’s Custom Framing and Stitchery

Cette merveilleuse murale s’inspire de la culture métisse et représente les ressources naturelles de Sudbury: lacs, roche, forêts, minerais et faune.

« Queer the North » de Kirsten McCrea

Lieu : rue Elgin près du bar Zigs

Cette murale spéciale intègre neuf styles artistiques et patrons divers de manière à représenter des lambeaux de papier peint arraché d’un mur. McCrea explique qu’il s’agit en fait d’une représentation de la société comme telle. 

« Singe astronaute »

Lieu : rue Durham en face du YMCA

On ne sait rien de cette murale. L’artiste et son inspiration sont voilés de mystère.

« Vous êtes ici » d’Alexandra Berens-Firth

Lieu : rue Minto près de la Brûlerie Old Rock

Cette murale qui s’inspire du graphisme d’une ancienne affiche commerciale se veut un message d’accueil à l’entrée du centre-ville de Sudbury.

« Les fables d’Oma » de Troy Lovegates

Lieu : rue Durham à l’entrée du YMCA

Cette murale s’inspire du patrimoine culturel de la famille de Troy en représentant une histoire que sa grand-mère racontait. Troy poursuit la tradition familiale du conte en la transposant dans l’art muraliste.

« Rester sauvage » de Tracy Baker

Lieu : parc Memorial

Comme toutes les œuvres de Tracy, cette conception aux couleurs vives inspirée par la nature évoque la nostalgie, la chaleur et le jeu pour égayer ce parc du centre-ville.

Artiste inconnu

Lieu : rues Elgin et Beech

Un peu partout au centre-ville, 24 boîtiers d’installations de services publics ont été décorés par divers artistes locaux. Le projet « Power Up » vise à enjoliver notre centre-ville par la transformation d’un objet utilitaire en un objet dont on peut admirer la beauté.  

de Julieanne Steedman

Lieu : rues Van Horne et Elgin

« This Too Will Change » de We Live Up Here

Lieu : Brewers Lofts, rue Alder

Cette murale simple mais impressionnante évoque l’incessante évolution de notre société et de l’édifice lui-même. Ce qui était autrefois une brasserie se transformera en jour en quelque chose de nouveau.

Sans titre d’Ola Volo

Lieu : rue Elm derrière l’édifice Mackey

Dans cette belle murale qui s’inspire de l’esprit de la Terre, Ola évoque l’histoire, le multiculturalisme et le folklore en réunissant les animaux, l’architecture et la nature.

« Ensemble » de Neil Nenkova

Lieu : chemin Kingsway en face de First General Services

Cette jolie murale pose en contraste le masculin et le féminin, l’industrie et la nature. L’homme, un mineur, pense à sa jolie femme qui l’aime pendant qu’il travaille sous terre.

« Had me at Hello » de Nico Glaude

Lieu : rue Alder près de Brewers Lofts

Cette murale représente l’instant spécial où « le courant passe » entre deux personnes qui apprennent à se connaître. 

« Sous terre » d’Emmanuel Jarus

Lieu : 58, rue Lisgar, en face de Kuppajo

Ce récent ajout à la galerie d’art urbain en plein air du centre-ville s’inspire du monde minier. Elle apporte une ambiance étrange et mystérieuse à l’histoire de la première femme de Sudbury à exercer le métier de mineur.

D’autres murales étaient juste trop grandes pour se laisser capter en photo. Consultez le www.uphere.com/murals pour admirer d’autres magnifiques murales qu’on peut voir au centre-ville de Sudbury.

Nous vous encourageons à vous promener au centre-ville et à capter un égoportrait devant votre murale préférée. Affichez vos photos sur Facebook, Twitter et Instagram en utilisant notre mot-clé @SudburyTourism.\

En collaboration avec Emily O'Connell

 

Discover Your True North
Northern Ontario Welcomes You .... We're Closer Than You Think

Autres lectures suggérées

X